les deux plateaux….

Un nouveau site internet est apparu subitement sur la toile. Les sociétés Baywa r.e et Quénéa ont lancé un nouveau blog de présentation  du projet éolien des Vastres.

Ce site encore confidentiel ressemble étrangement au site du collectif stop éoliennes les Vastres. A quelques semaines de l’enquête publique, cette caricature d’information semble viser à minimiser les impacts du projet !!!

Après un simulacre de financement participatif, cette nouvelle tentative pour redorer l’image du projet semble bien grossière. A croire que ces promoteurs prennent les habitants du plateau pour une joyeuse bande de naïfs réfractaires au progrès technologique.

Après les agressions verbales, les mails d’insultes, les dégradations des pancartes anti-éoliennes sur des propriétés privées voilà que définitivement et ouvertement, ils nous prennent pour des C… Malheureusement pour eux, ça se voit un peu comme une éolienne de 150 mètres sur le plateau.

Une once d’esprit critique – eh oui messieurs les promoteurs, nous avons également quelques neurones – permet de démasquer bien vite vos subterfuges :

Capture
Carte des zones d’études paysagère issue du site des promoteurs ( source : parc éolien des 2 plateaux)

Plus de la moitié des photomontages ont été réalisés sur des zones d’études éloignées. Or, plus on s’éloigne d’un objet, plus l’objet devient petit. Croirait-il que les habitants du plateau ne connaissent pas le principe de relativité ?

Et si une maison ou une colline s’intercale subitement entre le photographe et les éoliennes, eh bien ça donne ça !!!

Capture_4
Source : site parc éolien des 2 plateaux,
Les éoliennes sont représentées par les petits cercles bleus !!!

 

Nous avons également le droit, sur leur site, à quelques moments de pure propagande. Rien de plus  simple : un extrait  d’un document, des sources « sures »,  pas d’analyse critique, des chiffres partiels et on obtient un bel onglet des idées reçues sur l’éolien. Ils nous affirment donc qu’a 500m d’une habitation (distance réglementaire minimum), le volume sonore d’une éolienne en fonctionnement est de l’ordre de 35 dB, soit l’équivalent d’une conversation chuchotée. Quelques oublis dans leur analyse leur permettent de faire passer une éolienne de 150 mètres pour un chuchotement amoureux…

Ils oublient de nous dire que la mesure du bruit n’utilise pas une échelle linéaire mais une échelle approximativement logarithmique. En termes simples, ajouter 3 dB correspond à multiplier l’intensité sonore par deux : 26 dB est donc deux fois plus fort que 23 dB et 23 dB est lui-même deux fois plus fort que 20 dB. La réglementation française impose que l’émergence ne doit pas dépasser plus de 5 dB le jour et plus de 3 dB la nuit, lorsque le bruit ambiant est supérieur à 35 dB. Cette seule notion quelque peu complexe aurait mérité d’être un peu mieux explicitée par le promoteur lors d’une phase de concertation et d’information avec la population… qui n’a pas eu lieu !

Après avoir éludé les vraies questions sur l’éolien industriel, négligé les populations locales, refusé le débat contradictoire ou encore l’absence de concertation, le manque d’information, les agressions, cette nouvelle tentative pour minimiser les impacts de ce projet pourrait être risible si ces manœuvres n’étaient pas aussi dédaigneuses pour les riverains.

Les vraies questions à se poser sont :

  • Pourquoi ce manque de concertation ?
  • Pourquoi cette absence d’information ?
  • Pourquoi un financement participatif tardif ?
  • Pourquoi ces tentatives de minimiser les impacts ?
  • Pourquoi plus de parcelles que nécessaire dans le bail ?
  • Pourquoi cette réactualisation de la convention avec la commune ?
  • Pourquoi ce désir soudain de communiquer et de s’afficher à la veille de l’enquête publique ?
  • Pourquoi ce projet

Je ne diffuserai pas sur le blog du collectif  le  lien internet de ce site pour ne pas lui donner plus d’importance qu’il ne mérite et ne pas accélérer son référencement par les moteurs de recherche.

Pour ceux qui iront visiter leur site n’oubliez pas la petite mesure compensatoire : un petit clic ici . Pour les autres, je tiens à disposition (formulaire de contact) les informations que les sociétés Baywa r.e et Quénéa diffusent sur la toile.

A la veille de l’enquête publique et dans une phase de lobbying important du promoteur, la mobilisation doit s’intensifier. Continuez à :

 

Publicités

2 réflexions sur « les deux plateaux…. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s